• Sarah

Le Papou

Mis à jour : avr. 1

Pour ce nouveau post (ça faisait longtemps) je vais vous conter l'histoire du Papou. Rien à voir avec les autochtones de Nouvelle-Guinée, le Papou est un poste que m'a confié un client. Un PHILIPS 535A de 1935 et comme le montre la photo, il faisait son âge. Pourquoi s'appelle-t-il Papou ? Il faut lire la suite pour le découvrir.

Compte tenu de l'état de ce pauvre papy, je conviens avec son propriétaire qu'un simple nettoyage ne sera pas suffisant. Nous optons pour une restauration complète de la caisse, de nouveaux boutons, une personnalisation du cadran et un changement du tissu protégeant le haut-parleur.




Pour commencer, je procède à l'autopsie du malheureux et je découvre dans ces entrailles une couche de poussière qui a fait fuir les précédentes locataires arachnides. Munie de l'accessoire à la mode que l'on peut aujourd'hui commander en pharmacie, si si, maintenant il y a les stocks, je nettoie l'intérieur de la bête avant d'en extraire tous les composants.




Une fois débarrassé de ses organes, je le convie à une séance d'esthétique pour le familiariser avec les bienfaits du papier à poncer 120, puis 300, puis 800. Il en ressort rajeuni de quelques décennies.




Il faut maintenant trouver un joli costume qui colle un peu plus au personnage, car il faut dire que la précédente breloque n'avait rien d'un carré Hermès. Elle semblait plutôt avoir été choisie au rayon rideau de douche du "brico-dépot" de l'époque. Oui, on savait faire du moche aussi dans les années 30.




Si pendant les années folles il est de bon ton d'arborer un teint palot, son propriétaire, lui, préfère les couleurs plus chaudes. En avant pour quelques couches d'autobronzant que je lui applique au spalter. On n'oublie pas le ponçage entre les couches pour conserver le brillant et un toucher soyeux.




Maintenant beau et bien rasé, il faut trouver une idée pour remplacer le cadran qui, le pauvre, a subi les outrages du temps plus qu'il n'est nécessaire. Pas de botox, ni lifting, on décide avec le client comme pour légitimer ce mariage du vintage avec les technologies modernes, de créer un nouveau cadran sur mesure.

Et le voilà paré de son plus beau sourire. Comme vous le voyez, le client a choisi d'écrire PAPOU sur le cadran, hommage à son papa. Voici l'explication pour l'histoire du Papou.

Mais je peux écrire ou dessiner ce que je veux pour personnaliser un cadran. Un peu de fleurs et de pub ne sont pas de trop, surtout quand c'est pour moi-même😜. Mais il reste encore beaucoup de travail pour arriver au résultat escompté.




Les ornements en bois au-dessus du cadran ont besoin d'un bon ravalement aussi. C'est parti pour du ponçage, masquage, peinture à volonté.

Après une superbe prestation de ponçage qui m'a value une cale à poncer d'or au dernier festival du bricolage de Carcassonne, il faut maintenant s'appliquer pour manier le pinceau.







J'ai dit, il faut s'appliquer, si tu ne t'applique pas, tu recommence. Même joueur joue encore.









Je lui trouve un tissus plus "sobre" que le précédent, et des nouveaux boutons, il est prêt pour sa première photo d'après relooking. Il a quand même de la gueule.




En fond sur les photos, les superbes murs vintages de mon atelier vintage de transformation de radios vintages, la boucle est bouclée. Reste à lui fabriquer un dos en MDF, le peindre en noir. Ça a l'air facile quand on le lit mais je vous assure que le bois ayant travaillé depuis 1935, il n'y a pas grand-chose de droit au niveau de la caisse, il faut donc ajuster sans cesse, la cale à poncer est mon amie.

Je lui installe ensuite l'ampli HELEOR, le haut-parleur, les boutons d'allumage et de volume en façade. Mousse acoustique et réglage de la tonalité de l'ampli pour finir. Oui, j'ajuste à chaque fois mon ampli aux spécificités de la caisse, sa taille, sa matière, il faut des réglages différents à chaque fois.




Voilà, beaucoup d'heures de travail sur ce poste, mais il y avait quelque chose de spécial à le rénover. J'ai pris beaucoup de plaisir à le voir renaitre. C'est aussi et surtout que les personnes qui me l'ont confié l'ont fait en s'appuyant sur les valeurs avec lesquelles j'ai bâti HELEOR. Le partage, la transmission, et un hommage à ces radios qui ont traversé l'histoire. Maintenant il trône chez son nouveau propriétaire mais avant de partir, petit shooting photo à la maison, sur le buffet de mamie Majo ;)


Posts récents

Voir tout
reparacteurs

2 ans de garantie - Livraison offerte - Paiement sécurisé

facebook heleor
instagram heleor

© 2020 Heleor